Un dimanche aux Ulis

Sonia et moi avons décidé de pic-niquer au Parc Nord ce midi. Nous sommes parties vers 11 heures. Nous avons fait la queue pour retirer de l'argent. Paul Loridant, le maire actuel, est passé et a lancé
Pourquoi tant de monde ? Il y a une distribution gratuite ?
.

Au marché, les divers partis politiques distribuaient des tracts. Celui du PS indiquait que la candidate, Maud Olivier, invitait les musiciens locaux à un grand concert en plein air.

Nous avons acheté des olives, des melons et des cerises puis nous nous sommes échappées vers le parc.



Sonia est allée chercher de l'eau vers la fontaine près du sable. Un chien a tourné autour d'elle "Il n'est pas méchant, n'aie pas peur !" a dit une dame en criant Théo ! Théo !. Le temps que j'arrive, le chien courait après une autre fillette jouant dans le sable. La dame a répété "Il n'est pas méchant, n'aie pas peur !"... en criant avec toujours autant d'inefficacité. "Appelle-le !" a-t-elle demandé à sa fille. Je lui ai fait remarquer d'un ton assez sec que les chiens doivent être tenus en laisse, qu'il y a des écritaux partout dans le parc. En général, ce genre de remarque n'a pas d'effet immédiat, mais je me dis que si les propriétaires l'entendent plusieurs fois à chaque promenade, à la longue, ils préféreront attacher leur sac à puces.
La réponse est en général toujours la même : "Il est gentils !" Je lui ai rétorqué qu'il ne l'écoutait pas et qu'elle n'avait aucun contrôle sur lui. "mais avec une laisse, il est encore plus insupportable"
Son mari est arrivé en sueur. Il terminait son jogging. Il est entré dans la discussion "Si on ne peut même pas !". Le fait de courir donne-t-il les attributs de président ?
Le couple et la fillette sont partis ensuite en vélo vers Bures, le clébard courant derrière eux... et la dame criant toujours "Théo Théo"... Argh, je déteste les gens qui donnent des prénoms à la mode aux animaux !



Nous sommes allées au concert en fin d'après-midi. Quelle ambiance ! Sonia a retrouvé ses copines et toutes ont dansé autour des chanteurs locaux. Il y a eu quelques discours mais très brefs et surtout axés sur "Allez vôter !"

Mais les mots n'étaient sans doute pas nécessaire. C'était chouette de voir tant de monde faire la fête. Certains attendaient le passage de tel groupe, d'autres avaient simplement entendu de la musique... Un vrai rassemblement populaire ! Une idée géniale qui remplace tous les grands discours sur le thème du "vivre ensemble".

Commentaires

Articles les plus consultés