Silence au Luxembourg !


En ce beau dimanche de Pâques, nous sommes allées nous balader au Jardin du Luxembourg. Beaucoup d'autres touristes avaient eu la même idée. On y entendait des tas de langues différentes. Des petits parisiens blonds aux beaux habits guidaient des bateaux. Dans un bac à sable, une petite fille modèle tapait sur tous les autres enfants avec sa pelle... jusqu'à ce qu'un garçon plus jeune la fasse tomber et que ça grand-mère intervienne elle est petite !

Sous le kiosque, un jeune homme avait sorti son saxo. Nous nous sommes approchées. La musique venait de s'arrêter et le musicien a rangé son instrument suite à une discussion avec deux gendarmes.

Nous sommes descendues vers Port-Royal. Sur les pelouses, il y avait plein de monde, certains mangeaient, d'autres lisaient, d'autres restaient allongés côte à côte. Assis en cercle, une dizaine de personnes ont commencé à chanter pendant que deux dansaient ! Chouette, de la capoera ! La foule s'est rapidement assemblée tout autour.
Soudain, elle s'est mise à siffler, à huer le gendarme qui expliquait qu'il était possible de danser... mais en silence !
Les chanteurs se sont arrêtés. Un quart d'heure plus tard, certains ont commencé à frapper des mains pour donner le rythme aux danseurs... Un peu plus tard, les chants ont recommencé...

Les Ulis seraient-elles une utopie, une ville où les enfants chantent dans les rues et où les djembés résonnent au Parc Nord ?

Commentaires

Anonyme a dit…
En ce jour d'élection, je reste de l'avis que l'élection est un piège à c... comme dirait l'autre graine d'ananar : ils ont voté et puis après ?
Je suis impatient de lire tes commentaires là-dessus Elisabeth.
Fred
Zabeth a dit…
Quand j'étais jeune, un de mes profs d'école d'ingénieur avait pour habitude de sonder les 80 élèves de la promo. "Levez la main si vous pensez qu'il y a une erreur au tableau".

Quand on ne suivait pas, on regardait ce que faisaient les copains... et on levait la main si la majorité le faisait.

Et en général, on se plantait. La devise du prof était "Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tord qu'ils ont raison !"

Il y avait en tous cas beaucoup de monde ce matin. C'est la première fois que je fais la queue avant de voter ! Certains veulent-ils éviter de retomber dans le piège de 2002 ?

J'espère en tous cas que les sondages seront encore une fois mis en défaut :-)

Articles les plus consultés