Retour de vacances


Ah... Le retour aux Ulis, la ville à la campagne...

Les étournaux ont recommencé leur spectacle annuel, ce qui n'est pas déplaisant vu du quinzième étage.

Nous avons eu la tristesse de constater la naissance de deux affreux bébés pigeons sur le balcon... en entendant des coui-coui alors que j'arrosais les oeillets d'inde, ou du moins ce qu'il en restait au retour des vacances.

L'année dernière, j'avais déjà supprimé deux oeufs sur l'autre balcon. Le couple de pigeons (un roux et un gris) avaient fait leur nid sous une planche de bois posée contre un mur. Le nid était bien visible.
Cette année, les mêmes oiseaux étaient revenus, mais disparaissaient aussitôt qu'ils entendaient le bruit de l'ouverture de porte. J'avais bien jeté un oeil dans les coins... au cas où mais n'avait rien remarqué.
Les petits se trouvaient sous un jouet en plastique (une balançoire en forme de limace) que j'avais posée sur un panier contenant des sacs de terreaux. Ils n'ont pas eu vraiment besoin de faire le nid...

André compare les pigeons à des rats avec des ailes... Ce n'est peut-être pas si faux. Pour l'instant, Sonia leur fait des gâteaux de sable... mais je n'ai aucune envie qu'ils passent le reste de leur vie à faire des aller-retour sur le balcon.

Commentaires

Articles les plus consultés