Verschlimmbesserung

La langue allemande possède un mot extraordinaire : Verschlimmbesserung 
On pourrait le traduire par "amélioration qui foire". En voulant faire mieux, on fait pire. 

En sortant du RER d'Orsay.
Par exemple, en voulant supprimer le tirage au sort dans quelques filières en tension, on arrive à mettre toutes les filières en tension et à créer des classements en fonction de notes très aléatoires. Ou encore, en voulant créer une grande université qui s’appellerait Paris-Saclay et rassemblerait les établissements, on divise, on incite les parisiens à quitter les labos qui déménagent sur le plateau, et surtout, les travaux n'en finissent pas !


La contestation qui était jusque là très silencieuse sur Orsay, commence à se faire entendre. En sortant du RER, on voit un peu de peinture.

Les arrêts de bus sans pub sexistes n'ont pas été tagués. Il y a beaucoup moins de dégâts que ce que créent les travaux permanents. Par exemple, le long de cette route, il faut franchir les blocs jaunes ou les filets oranges pour atteindre l'arrêt de bus.


La circulation "Piéton" n'a toujours pas été pensée... Pour les transports en commun, c'est la galère.



A certains endroits, il y a des grues depuis 5 ans peut-être. Cette boite aux lettres condamnée à l'entrée du campus représente merveilleusement bien la "Verschlimmbesserung" des services publics en France...


Commentaires

Articles les plus consultés