Eutrophisation 2

Deux semaines après mon premier billet sur l'eutrophisation [1], je suis retournée au parc nord, pendant que BOINC accumule les unités de calcul de SETI@HOME pour le Wow-Event [2].


Je me demandais s'il y avait encore des animaux.Pour l'instant, petits et grands s'adaptent à la pollution.




Le héron est magnifique, majestueux. Contrairement aux autres volatiles, il n'a pas à mettre les pattes dans l'eau. 


Ce ne sont plus des micro-algues, mais par endroits, un gloubiboulga sur lequel les canards dessinent des courbes.


Il y a un petit bassin. L'eau y est marron. 


Il y a plein de traces bleuâtres sur les rochers.

Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir. Mais pour combien de temps ?
Plus que jamais, il semble important de photographier notre environnement, pour garder une trace au jour le jour, pour comparer.

La photo ci-dessous a été prise le 7 mai dernier. Aujourd'hui, les bernaches et leurs bébés semblent avoir quitté les lieux.
Pour terminer ce terrible état des lieux, je laisse la parole à Jean Jouzel :
"Pas besoin de faire de catastrophisme : la situation est catastrophique." [3]
  1. Eutrophisation
  2. WOW-Event
  3. Jean Jouzel, Nous n'avons que trois ans pour agir, le JDD.

Commentaires

Articles les plus consultés