Street pooling

Le street pooling, consiste à ouvrir une bouche d'incendie pour transformer la rue en piscine, et accessoirement inonder les caves ou priver d'eau tout un quartier. C'est tellement intelligent que cela mérite quelques récompenses style Darwin Award.


Les visages des vainqueurs sont cachés car l'objectif de ce billet n'est pas de dénoncer X ou Y mais la connerie humaine, celle qui d'après Einstein donne une bonne idée de l'infini. Au regard de l'article 322-1 du Code Pénal, forcer une bouche à incendie est passible de 5 ans de prison et 75000€ d'amende



Les vrais héros

En préambule, bravo et merci aux fonctionnaires qui sont venus fermer la vanne à 23h. Ils ont eu quelques difficultés et avaient sans doute envie de profiter de la fête de la musique ce soir...


La police est intervenue, a filmé puis est partie, sans doute pour ne pas créer de tension.

Le prix "Jet glissé" 

Les précurseurs et ouvreurs de vanne ont fait leur entrée en scène vers 20h30. Les figures de style, inspirées par quelques péripatéticiennes, exploitaient à merveille les spécificités du trottoir.   


Le prix "Jet PT"

Quel merveilleux trône qu'une bouche d'incendie ! Ce jeune Jaime Lannister a trouvé sa place dans Game of Throne. 


Le prix "Jet Lag"



Le prix "Jet Latine"



Le prix "Jet 'rbé"

A 21h30, une poubelle a attiré la curiosité de quelques uns. Mais que pouvait-il bien y avoir au fond ? Des problèmes de digestion ? 


Le prix "Jet Nie"

En voyant la poubelle s'approcher de la bouche d'incendie, je me suis rendue compte que le Darwin Award n'était pas loin. 


Le prix "Jet d'or dur"

Ni Nicolas Flamel, ni Nicolas Hulot n'auraient pu avoir une telle idée : recycler une poubelle en piscine ! 

Le prix Jet Ronimo

Toujours sur le thème des économies d'eau, certains ont eu la brillante idée de laver gratuitement et plus ou moins involontairement leur voiture.


Le prix Jet Sus

Les étoiles ont fait leur apparition alors que le soleil se couchait. Un messie ? Alleluia !


Le prix Jet Là bas.

A l'heure de la rupture du jeûne, tous les champions sont rentrés. Quelques passants admiraient le jet, là bas...

C'est drôle de penser que la plupart des protagonistes ont sans doute voté pour Cédric Villani.  Est-ce que s'ils avaient été dans des classes de CP de 12 élèves, leurs actes auraient été moins stupides ? Enfin, comment expliquer, quels arguments utiliser ? C'est tellement évident que c'est dur de savoir par où commencer... Peut-être par dire qu'une bouche à incendie ça sauve des vies ? 

Commentaires

Emmanuelle a dit…
C'est abruti, mais ta prose m'a fait mourir de rire !
Y z'ont qu'à v'nir chez moi, y'a des fontaines à jet d'eau, c'est moins sportif de s'asseoir dessus ;-P

Articles les plus consultés