Surveillance

En 2015, il y a eu les attentats à Charlie Hebdo, puis au Bataclan... Quels impacts aujourd'hui ? Le journal satirique se porte bien. Je le lis avec toujours autant de plaisir le mercredi soir. Le prochain concert du Bataclan affiche complet.


Si nous ne sommes pas à l'abris du terrorisme, nous subissons ses conséquences, avec l'état d'urgence d'une part, et la loi "renseignement". A l'occasion des nombreuses manifestations contre ce que les politiques ont appelé des "boîtes noires", j'ai entendu au micro et suivi sur Twitter un certain Tristan Nitot


A partir d'articles de son blog, il vient de publier un livre intitulé "surveillance://". Il y est question de la loi renseignement, mais assez peu. Le sujet principal, c'est l'utilisateur, c'est-à-dire moi, vous, tout le monde...  Si on n'a rien à se reprocher, on a besoin de vie privée. Plus qu'un besoin, c'est un droit, comme l'a reconnu le Conseil Constitutionnel en censurant l'article L. 811-5 du code de la sécurité intérieure.  On peut juste déplorer qu'il faille attendre décembre 2017 pour voir la fin de la surveillance hertzienne mise en application. 


Les références aux révélations d'Edward Snowden sont nombreuses. Tristan Nitot nous fournit une vision des buts des grandes sociétés, qu'il s'agisse de la NSA, de Google ou de Facebook. N'oublions pas que le client de ces deux dernières, ce n'est pas moi, mais l'annonceur, celui qui va payer pour afficher la publicité qui correspondra le plus à ce que "j'aime" sur un réseau social, ou ce que je "recherche" sur le moteur. Ces entreprises sont comme le passager d'un TGV qui profite de ce que lui montre son voisin, qu'il s'agisse de bride de conversations "Tu peux venir me chercher à la gare ?", d'un film, ou d'un extrait de rapport secret. 


Au fil des pages , il nous amène à reprendre le contrôle de nos données, en utilisant des solutions sécurisées, des logiciels libres et en se mettant au niveau de l'utilisateur non-geek avec des nombreux exemples. Les développeurs et experts en informatiques trouveront d'abord un livre à offrir à n'importe qui (ou presque), et ensuite de nombreuses références techniques.  L'ouvrage est bien documenté. 


Il remet les choses en place. En attendant que les politiques nous rendent nos libertés, chacun peut agir pour protéger ses données, et éviter de se retrouver nu sur le net !

Commentaires

Articles les plus consultés