Perte de confiance

Daesh prévoit des attaques sur Paris et dans le monde le 22 novembre. L'information est disponible sur pastebin.

Les cibles seraient : 
- Manifestation par le "Collectif du Droit des Femmes". Cette manifestation initialement prévue le 21 a été annulée.

Faut-il faire confiance aux auteurs de ce message ? Ils prétendent avoir donné leurs sources aux autorités. Cette alerte est cohérente avec l'interdiction de manifester en île de France.


En admettant que le 13 novembre, quelqu'un ait lancé l'alerte de risque d'attentat au stade de France et aux Bataclan, en admettant que les autorités aient été au courant grâce par exemple à la surveillance de masse, auraient-elles pu mettre un couvre-feu dans Paris, en annulant concert et match ? Auraient-elles pu arrêter des terroristes qui étaient déjà connus ? Faut-il faire confiance aux forces de l'ordre pour nous protéger, pour empêcher des morts, pour intervenir AVANT que le méfait soit commis ? 

Hier soir, en rentrant vers 20h30, j'ai vu ça :



Avant les attentats, je n'aurais même pas remarqué ce carton. Si je l'avais vu, je me serais dit qu'un voisin l'avait laissé dans le hall pendant quelques instants, le temps de garer sa voiture à proximité ou d'aller chercher les clés de sa cave. J'avais confiance.

Là, j'ai eu peur. La peur est une émotion, elle ne se contrôle pas. Mon imagination vagabondait déjà vers des images d'explosifs, de détonateurs. J'ai appelé l'ascenseur. Le temps qu'il arrive, je me suis approchée du colis. Je ne voyais pas ce qu'il y avait à l'intérieur. 

Dans l'ascenseur, la peur s'est un peu dissipée. La question qui s'est posée est celle de la responsabilité. Devais-je le signaler ? Je l'ai fait avant tout pour moi, égoïstement pour m'enlever un poids sur la conscience. Avant le 13 novembre, les arrêts de trafic de RER pour "colis suspect" m'énervaient ou m'amusaient. 

En écrivant ce billet, je transmets peut-être une fausse information, une "alerte orange" telle que publiée beaucoup trop souvent par Météo-France pour que je prenne des dispositions (sauf quand ça m'arrange). J'encourage peut-être la peur et la paranoïa chez certains... 

Je livre les données en ma possession et laisse le lecteur libre de la vérifier, d'aller ou non à Paris. Quelque part, je me déresponsabilise. Je fais le jeu de Daesh en répandant la terreur. 

J'espère qu'il ne se passera rien à Paris demain. J'espère que cette information est fausse. Aucun colis n'a explosé.


Ajout 22h49 (pastebin)

"Notre projet est terminé. Nous avons atteint notre but : mettre en garde les autorités concernées. Comme les autorités ne prêtaient pas attention, nous avons mis en garde les civils, qui nous ont permis de joindre les autorités ET Daesh. Daesh sait maintenant que nous connaissons leurs menaces et plans possibles. Nous souhaitons bonne chance aux autorités pour les attraper et éviter leurs actions".

Mise à jour le 24 novembre : 

Dans cet article "Comment  #OpParis pourrait aider ISIS" on apprend que le FBI n'avait aucune information concernant une potentielle attaque.

Commentaires

Articles les plus consultés