Avions à Nantes

Jusqu'à présent, j'avais un avis de parisienne plutôt écolo sur l'Aéroport Notre Dame des Landes. C'est pas bien de détruire des terres agricoles, il y a déjà un aéroport, etc, etc...


Puis, je suis allée à Nantes, ville que j'avais visité rapidement lors des utopiales en 2006, et surtout située dans un coin de France où la canicule ne sévissait pas trop au moment où j'ai choisi ma destination, début juillet. J'y suis allée en TGV depuis Massy. Le retour mercredi dernier n'a coûté qu'une trentaine d'euros !

Nous avions choisi l'hôtel "Le Surcouf" à proximité du château.


Au petit-déjeuné, les discussions entre touristes tournaient autour des avions. Pourquoi survolent-ils la ville aussi bas ?


Pendant tout le week-end du 14 juillet, cela n'a pas arrêté ! J'ai vérifié sur flightradar. C'est incroyable. La ville est dans le prolongement de la seule piste de l'aéroport. Que les avions viennent du nord ou du sud, ils passent au-dessus de Nantes.


Au Ulis, je vois les avions passer devant mon balcon avant d'atterrir à Orly. Mais pas aussi bas, comme le montre mon problème de boîte. Je me suis sentie un peu bête, un peu bobo... Lutter contre NDDL, en théorie, c'est bien... mais prendre la position des Nantais pendant quelques jours montre que la théorie ne résiste pas à la confrontation avec la pratique. Le survol constant de la ville par des Airbus, Boeing et autres longs courriers semble dangereux, irresponsable...

Lors de ce voyage, nous avons été interpellées par ces cartons. Qui était Réné Locquet ? Que lui est-il arrivé ? Amis écologistes, n'hésitez-pas à commenter...






Commentaires

Anonyme a dit…
Vu que je passe mes étés aux rassemblements de NDDL (merci Bruno de m'avoir convaincu) , et que j'ai écouté sans dormir (pas facile) les interventions des vrais professionnels de l'aviation, je te confirme que si les avions passent à ce jour au dessus de Nantes, ça peut changer pour pas trop cher, en gardant l'actuel aéroport !

- ajouter LE radar qui manque, et qui fait qu'à ce jour, les contrôleurs de Nantes ne voient pas les avions en phase d'approche, et les forcent donc à prendre une trajectoire pas optimisée (ledit radar n'est pas prévu à l'ayrault-port ...)
- modifier (sans casser, sans arrêter le trafic) la piste principale de quelques degrés, pour éviter effectivement le survol du centre-ville (en passant, les banlieues, aussi !)
- modifier les niveaux de descente (et de montée), pour les adapter à l'aviation actuelle et future (en gros, les procédures actuelles datent et sont largement optimisables)

Bref, mettre à jour l'existant, sans créer un projet inutile.

On peut, par exemple non limitatif, lire :
Atelier Citoyen pour l'optimisation de l’aéroport de Nantes-Atlantique
Groupe de travail circulation et trajectoire aériennes
http://www.ateliercitoyen.org/?page_id=223

François, rouge et vert

Articles les plus consultés