Les collégiens égaux ?

Il y aurait donc une injustice en ce pays. Les mauvais élèves seraient de plus en plus mauvais. On parle de fracture sociale et on justifie ainsi le fait de réformer le collège en rendant certains enseignements facultatifs.

En tant que parent, je l'avoue, je contribue à l'écart de niveau entre bons et mauvais élèves. Ce n'est pas une question de milieu (j'habite en banlieue) ni de moyens. Ma fille a visité Paris pour 0 euros. 

Le voyage ne nous a rien coûté, vu que nous avons utilisé les transports en commun. La carte Imagin'R qu'elle utilise pour aller au collège est dézonée le week-end. 

Géographie :  les rues de Paris

Nous nous sommes promenées un peu au hasard des rues, autour du pont de l'Alma. Tiens, le Crazy Horse, c'est ici ?


Dans cet hôtel, les chambres coûtent 1200 euros... 


Science : nuit des musées

Le 16 mai, c'était la nuit européenne des musées. Comme nous n'étions pas très loin du palais de la découvertes, nous sommes entrées. Elle a été attirée par l'exposition "Le grand collisionneur LHC".
Je l'ai suivie, un peu curieuse de voir ce qu'elle en retiendrait. 

Elle s'attendait à des explosions dans tous les sens. Si elle a regardé le film racontant l'extraordinaire découverte du boson de Higgs, elle a été plutôt déçue. 

A 23h, j'avoue avoir manqué de pédagogie pour la convaincre de l'importance de la physique fondamentale. Si on voit très bien l'intérêt de découvrir des exoplanètes, à quoi ça sert de trouver le boson de Higgs ? Et puis comment raccrocher ça à son cour de quatrième ? 

Heureusement, un groupe de jeunes qui sortaient en même temps que nous avait une discussion sur les "électrons négatifs", ce qui nous a fait sourire... Nous avons pu admirer le travail des électrons sur la tour Eiffel. 


EPI (art plastique, histoire, géographie, chinois) : Musée Guimet

Dimanche, nous avons visité l'exposition "De No à Mata-Hari, 2000 ans de théâtre en Asie". L'entrée était gratuite pour les moins de 18 ans. 

En Inde...

Au Japon, avec des représentations du Mont Fuji

Cet étonnant tablier est constitué d'os humains

Râvana, le démon à 10 têtes,

Français : vive Youtube !

De retour à la maison, elle a découvert la sortie de SLG n°96 pendant que je découvrais la non moins intéressante chaîne Youtube de @mediaclassefr

Si on suit la logique de la réforme du collège, on devrait interdire ces vidéos. Elles sont accessibles gratuitement et vont creuser l'écart entre les bons élèves qui vont les regarder, et les autres.

Les partisans de la réforme pourraient dire, qu'au contraire, elles vont permettre aux professeurs d'adapter le programme. S'ils ont une classe hétérogène, avec quelques élèves ayant des difficultés en lecture, ils pourront conseiller cette vidéos aux bons élèves... On n'est pas loin de ce qu'avaient dit des enseignantes dans l'émission "Des Paroles et des actes" du 22 janvier dernier devant leur ministre.

Le résultat, est que dans une classe de 4e, certains enfants auront des problèmes en écriture, d'autres moins mais n'auront jamais entendu parler de Candide, d'autres auront vu la vidéo, certains auront eu envie de lire le roman. Tous auront leur brevet, du moins, on l'espère, mais la différence culturelle sera énorme. Cela aura un impact sur leur parcours scolaire, mais aussi sur le vocabulaire ou les références utilisées lors d'un entretien d'embauche ou d'un débat d'idées.

Ce n'est pas une question de moyens financiers (tout cela a coûté 0 euros à ma fille) ni de culture des parents (ne me demandez pas de cours sur le boson de Higgs ou Voltaire). C'est juste une invitation au voyage offerte à des ados. Ceux-ci ne vont pas forcément l'accepter s'ils sont dans une période de repli sur eux, sur leur bande de potes. Libre alors aux parents de la garder pour un autre moment, ou pour une autre destination en fonction des intérêts de l'enfant.

Plus le niveau du collège sera bas, plus certains parents souhaiteront "compenser" en proposant des activités (gratuites ou non) ou du soutien scolaire. Le collège qui se veut égalitaire ne fera que contribuer au creusement de cet écart, les enfants curieux ayant de toute façon besoin de contenu pour assouvir leur soif de savoir.

"L'école républicaine demeurerait telle que, ouverte à tous - mais avec beaucoup moins d'argent [..]. Et puis parallèlement se mettrait en place un système d'écoles musulmanes privées, qui bénéficieraient de l'équivalence des diplômes - et qui pourraient, elles, recueillir des subventions privées. Évidemment, très vite, l'école publique deviendra une école au rabais, et tous les parents un peu soucieux de l'avenir de leurs enfants les inscriront dans l'enseignement musulman."
Michel Houellebecq, Soumission, page 84 

Commentaires

J'ai découvert il y a peu la chaîne youtube de @mediaclassefr. La preuve que lorsque l'on trouve de bon supports sur Internet, cela peut être un complément de cours efficace, une invitation à la lecture. L'image, le son, sont des compléments au cours. Vive Internet !

Articles les plus consultés