Charlie et la LPO

En octobre 2012, la ligue de protection des oiseaux (LPO) a fait appel à l'équipe de Charlie Hebdo pour fêter son centenaire. Dans la préface, Allain Bougrain Dubourg écrit à propos de l'ouvrage :
"Il est improbable, provocant, déplacé, vulgaire, subtil, injuste et tellement vrai, violent et si tendre. Peu importent les qualificatifs, puisqu'il génère l'émotion."



Au fil des pages, on se souvient à quel point Charlie Hebdo adore les chasseurs. On se retrouve au temps de la grippe aviaire ou de l'innocence de Total suite à une marée noire.

L'introduction est consacrée plus ou moins au "Militantisme à la con". On y apprend que la riposte à  la question "N'y-a-t'il pas de cause plus urgente que les petits oiseaux ?"  est "On arrête tout et on vous suit ! Au fait, que faites-vous ?".

On peut lire, entre autres, des textes d'Albert Jacquard, de Pierre Rabhi ou de Maud Fontenoy.

Cabu, Honoré, Charb, Tignious ont sorti leurs crayons au profit de la LPO. J'ai particulièrement apprécié les dessins d'Honoré qui ressemblent à des croquis sortis du muséum d'Histoire Naturelle. "Ah si la LPO avait existé" dit le dodo...

Commentaires

Articles les plus consultés