Reims sous la pluie

En ce 28 juin 2014, nous avons pris le TGV à Massy pour être à Reims une heure plus tard.

Il y a 100 ans, les habitants savaient-ils qu'un archiduc avait été assassiné quelque part dans les balkans ? Se promenaient-ils, comme nous, insouciants dans la ville, sans se douter que quelques mois plus tard, elle serait détruite à cause de cet événement ?





Si les enfants des Ulis peuvent ignorer qu'il y a eu deux guerres mondiales, ce n'est pas le cas des enfants de Reims. Certains traversent même le square des victimes de la Gestapo pour se rendre à la cantine.


Commentaires

Articles les plus consultés