Incroyable, des bus !

Le 12 juin à 23h, deux événements on eu lieu simultanément :
  • La fin de la saison 2 de la série Real Humans
  • La réception de ce SMS



Le 13 juin, usagers et chauffeurs ont donc pu reprendre une activité normale. Ouf ! L'ambiance était plutôt détendue dans les bus, tout le monde avait le sourire, avec une espèce de sentiment d'incrédulité devant la fin de cette grève débutée le 20 mai, soit 5 jours après la saison 2 de Real Humans.

Espérons qu'il faille attendre la saison 3 de Real Humans pour nager en pleine science-fiction en voyant ce terminus complètement désert pendant près de 4 semaines !

Tout le monde a donc pu reprendre une activité normale, à commencer par les caddies.


Au parc nord, le héron cendré, les oies et les corbeaux ne sont plus dérangés par un flux migratoire d'humains dès la dissipation des brumes matinales.


Comme tout le monde, j'ai râlé car je n'ai pas réussi à comprendre les raisons de cette grève. Il faut reconnaître que ces semaines sans transport n'avaient pas que des inconvénients. Devant les difficultés, la plupart des humains ont fait preuve de beaucoup de solidarité. Les étudiants ont eu le droit d'arriver en retard. Le covoiturage a fonctionné (merci entre autres à Laurent et Irina).


Quelles leçons retenir ?  La première est l'incapacité des élus à trouver des solutions, qu'il s'agisse des élus de droite  qui venaient d'être nommés à la CAPS, ou des élus de gauche qui entretenaient le feu afin que cette pagaille dure le plus longtemps possible.


Si je pouvais avoir une sympathie pour l'extrême gauche, les propos du parti communiste en début de semaine m'ont enlevé toute illusion. Comment un parti qui se dit de gauche peut-il soutenir une centaine de grévistes violents payés jusqu'à 2000 euros/mois au détriment de 90000 usagers, souvent dans des situations bien plus précaires ?


S'il n'y a pas eu trop d'impact dans la vallée de Gif à Massy, ce n'est pas le cas sur les plateaux, que ce soit aux Ulis ou à Saclay. Comment peut-on laisser tous les transports d'une aussi grande région, uniquement sous la coupe de Véolia Environnement, qui possède Transdev, qui possède les Cars d'Orsay et Albatrans ? Comme une bactérie peut perturber tout le système digestif et engendrer diarrhée vomissement ou constipation, il a suffit d'une dizaine de syndicalistes pour paralyser la CAPS, empêcher les jeunes d'étudier ou les femmes de ménages de se rendre à Courtabeuf. 

Commentaires

Articles les plus consultés