Une fermeture au CC-Ulis 2 ?

Hier soir, il y avait un meeting de Mme Marhuenda au LCR du Lubéron ! Comme je n'ai eu le tract que ce soir, je n'ai pas pu y aller. Mais il y a la photo sur Twitter ! On dirait une réunion d'un club du troisième âge !  Toujours à propos de gazouillis, Nicolas Koster, me fait remarquer qu'être ulissien n'est pas une compétence et que si je ne croise pas Mme Marhuenda, c'est que nous ne sommes pas de la même génération ! Je pense que mes jeunes amis de l'APEX Ulis apprécieront ! S'il faut être de la génération de Mme le maire pour la croiser, ça ne va pas faciliter la communication, surtout pour les "vrais" jeunes.



Donc hier soir, je n'étais pas au meeting de Mme Marhuenda, mais au centre commercial Ulis 2, où je croise régulièrement Christiane Bourgeois, qui n'est pas vraiment de ma génération non plus, mais sans qui le quartier ne serait pas le même !

Encore une boutique qui ferme ? Bon, puisque je suis ulissienne et que par définition cela impliquerait plus ou moins que je ne sois pas en mesure de comprendre les enjeux économiques, quelques images valent mieux qu'un long discours.


Quand on n'a pas de tête, on a des jambes. Donc comme je suis bête et que je ne comprenais pas cette histoire de modification de PLU, je suis allée voir sur place.





Après une bonne vingtaine de minutes de marche en papotant, je suis arrivée à l'endroit dont il était question dans le PLU. Beurk ! C'est une vraie décharge à ciel ouvert. J'ai donc dit que je voulais bien que cet endroit puisse être construit, puisque telle était la question.


Unibail et compagnie en font ce qu'ils veulent ! Je n'allais pas chez Total Look, mais j'allais au Biocoop qui était rue de l'Aubrac. Depuis qu'il a fermé, je vais de temps en temps à celui de Gif sur Yvette, jamais à celui de Gometz. J'aurais préféré qu'il déménage de l'autre côté du parking du centre commercial Ulis 2 !

Quand Sonia Dahou me dit qu'elle veut que les 600 emplois du centre commercial restent sur les Ulis, je suis d'accord avec elle, et je n'oublie pas tous les collégiens de Mondétour et Aimé Césaire qui y font leur premier stage en entreprise !  Faire ses courses sur le plateau de Saclay, ce ne sera pas commode, surtout quand on n'a pas de voiture comme 18% des Ulissiens ! On nous promet des bus, un métro aérien, mais jusqu'à présent, ces projets concernent surtout ceux qui viennent de Paris.

Mon petit doigt me dit que de toute façon les politiciens sont impuissants face aux industriels, qu'ils soient de droite, de gauche, ou qu'ils fassent semblant d'être extrêmement à gauche pour se retrouver à droite. Ils veulent juste nous manipuler en utilisant la bouffe, puisque nous sommes trop bêtes pour comprendre qu'une boutique qui ne fait pas assez de bénéfice fermera de toute façon, qu'elle soit aux Ulis ou à Saclay.

Commentaires

Nc Ko a dit…
Tiens, on me cite... amusant ;-)

Mais en déformant mon propos, et en oubliant complètement la distinction entre un citoyen et un maire, mais passons... j'aurais simplement aimé préciser, parce que j'ai l'impression qu'il y a méprise, que je ne fais pas partie de l'équipe de Mme Maruhenda, je n'ai même jamais voté pour elle, et je n'envisage pas de le faire, à cause de son parcours chaotique passant d'un parti à l'autre et surtout de la présence de M. Loridant sur sa liste. Simplement, la candidature de Mme Dahou est une telle arnaque intellectuelle que je ne peux pas la laisser tranquille (et pourtant, j'ai de nombreux amis candidats sur sa liste, mais je sais distinguer amitié et politique). Elle aurait pu choisir de rassembler, de récupérer tout les électeurs de droite qui comme moi ne se retrouvent pas dans l'UMP et faire une campagne locale, sans idéologie. Mais non, il a fallu qu'elle décide que son argument de base serait "être de gauche". Tant pis pour elle !

Articles les plus consultés