Comment choisir son maire ?

Hier, à 16h05, je ne savais pas pour qui voter. J'ai relu les règles du jeu avant d'aller voter soit pour une grosse liste qui de toute façon a les moyens d'avoir plus de 50% au premier tour ou pour une petite liste afin qu'elle fasse plus de 5% et ait quelques sièges, voire 10% pour qu'elle se maintienne au second tour... 




Le choix aurait été plus simple si j'avais eu un gros crayon rouge pour barrer certains noms ! Il y a des personnes formidables dans les deux listes, et d'autres contre lesquelles j'ai une dent. Depuis toujours, je fais mienne la devise des anonymous : nous n'oublions pas, nous ne pardonnons pas. Je n'ai pas oublié les propos d'un certain membre de la "grosse liste" en 2008 alors qu'il était sur une autre liste et s'opposait avec vigueur à la scolarisation de certains enfants ! Il avait aussi contribué au tract "10 bonnes raisons de voter", contre lequel un front républicain s'était levé, ainsi que les membres de la liste de Maud Olivier.

Même si les copains écolos m'ont juré qu'il avait reconnu avoir commis une erreur, qu'il était revenu sur ces positions, je ne l'ai jamais vu à une réunion des citoyens écolos et solidaires aux Ulis. Je ne pense pas l'avoir entendu s'exprimer sur la scolarisation des enfants depuis... Même si les copains socialistes m'ont dit qu'ils avaient été obligé de l'ajouter sur leur liste suite à des accords nationaux, que c'était vachement bien d'avoir un sénateur qui pourrait apporter plein de trucs à la ville, je ne peux élire un conseiller municipal fantôme, qui fait la une lorsqu'il va sur le marché des Ulis !

Dans la petite liste,  il y a aussi des propos que j'ai du mal à oublier et pardonner, mais ils m'ont été rapportés. Je ne suis pas opposée au déplacement du centre commercial Ulis 2, mais cette liste a eu le mérite de soulever le lièvre, d'expliquer ce qui se tramait derrière la consultation pour la modification du PLU. Avoir un maire qui informe les citoyens, explique ce qui va nous tomber dessus depuis le plateau de Saclay, voilà une idée qu'elle est bonne, comme dirait Coluche. 


Je ne vois pas ce que les politiques peuvent faire pour ou contre le déplacement du centre commercial. Ce sont les enjeux économiques et financiers qui décideront du choix d'Unibail, quoique propose et décide le/la maire. Qu'il y ait quelque chose plutôt que d'immondes déchets au parc sud ne me dérange pas. En revanche, le projet d'écoquartier était séduisant, mais il n'apparaît sur aucun des programmes.



A côté de cela, je n'ai aucun doute sur le fait que Maud Olivier puis Sonia Dahou aient accompli un boulot extraordinaire sur les Ulis depuis 2008, et qu'elles aient facilité beaucoup d'activités associatives.
Mais bon, quelle idée stupide d'avoir mis ces lumières phalliques au-dessus de mon immeuble ! La critique est aisée, l'art est difficile...


Choisir entre les deux listes de manière rationnelle était donc difficile voir impossible... Je suis sortie de chez moi sans savoir pour qui voter. Puis, en route, j'ai repensé à la BD "Boule à Zéro" et à la passionnante discussion que j'avais eu avec la libraire de l'Agora dans la galerie du centre commercial lorsqu'elle m'a vue avec cette BD. Je me suis alors dit que ce serait génial d'avoir une élue municipale avec un tel cœur. Bref, je n'ai pas voté pour une liste, contre X ou Y, mais pour une personne formidable, sincère, humaine qui se présente sur une des listes ! 

Résultat des courses, sur 6838 votants, 790 ont fait le même choix que moi (12%), 2265 ont choisi la grosse liste qui n'a donc pas atteint 50% et fait moins que le FN  la première liste qui récolte 2593 voix.

Commentaires

Articles les plus consultés