Evry day

Ce matin, je n'étais pas stressée, non, pas du tout. J'ai même réussi à mettre du vernis à ongles sur ma main droite sans trop de carnage...



J'avais rendez-vous à 14h30 à Evry.
Comme il faisait beau, j'en ai profité pour faire du tourisme.


A quelques pas de l'affreux rond-point où passe le bus 91-05 à 10h42 se trouve une mare avec des poules d'eau. Quel endroit bucolique !

A 11h26, le bus arrive à Evry... 


L'eau humidifie la place en face de la mairie. Des souvenirs reviennent, ceux d'une manifestation quand Valls, alors maire, avait accueilli Besson alors ministre.


Autre souvenir de manifestation devant l'affreuse cathédrale. C'était en 1997. Un ami proche des anarchistes m'avait invitée à accueillir le pape Jean-Paul II et à protester contre le financement de ce monument par le ministère de la culture. Effectivement, il y a un musée dans ce truc, mais il n'est ouvert que le week-end. Ce n'était pas ma première manif, mais j'ai découvert la joie d'être accueilli par plus de véhicules de CRS que de manifestants.

Quand je pense que j'aurais peut-être pu voir un griot effectuer une danse sacrée devant le saint homme ! J'étais vraiment du mauvais côté du cordon de CRS ! D'ailleurs, j'en profite pour passer un message personnel, au cas où le saint esprit ne le fasse pas : "il est dans l'intérêt du fils du communicateur-pacificateur de donner une vraie adresse avant le jugement prochain".


J'arrive sur le lieu de rendez-vous à 14h10. J'aime beaucoup ce monument aux morts sans tête...

14h30... La liste montre que nous sommes 4 convoqués à la même heure. Sur les 4 personnes convoquées à 14h, seules 2 sont passées.

15h16... Je prends un café.

15h38... La personne avant moi entre et ressort à peine 5 minutes plus tard.

15h50... Je suis sortie.


Un grand merci à tous ceux qui se reconnaîtront pour leur indéfectible soutien moral ! 

Commentaires

Articles les plus consultés