Acta : pourquoi je ne suis pas à Bastille

Aujourd'hui je ne manifeste pas contre Acta. Je suis en Bresse, en vacances, loin des mouvements parisiens. La contrefaçon, c'est pas bien... C'est pas si grave qu'il y ait un traité contre ça..


Je pourrais dire que c'est la faute à la SNCF. Samedi dernier, il y avait beaucoup de monde sur le quai  à Dijon en attendant le TER de 12h30 pour Bourg-en-Bresse. 

Avant cela, j'avais quitté Paris pour Dijon... Même en achetant le billet un mois avant, il n'y avait que des billets première classe.

Pour le retour, c'est plus compliqué ! Comme le souligne l'association SOS-TER de Bresse :

Les Bressans n'ont qu'à rester chez eux !
Depuis quand, les "bouseux" ont ils besoin de monter à la capitale?



Je vais rentrer en passant par Lyon, même si ce n'est pas le chemin le plus court ni le plus économique..

Dans le jeu "trouver des mauvaises excuses contre Acta", je pourrais ajouter que je suis en vacances... Je ne vais pas réfléchir sur un texte très compliqué qui de plus concerne l'informatique.


Cependant deux articles lus ce matin m'ont ôté mes œillères :
Imaginons que je veuille envoyer une graine à Lily au Canada afin qu'elle ait une jolie fleur cet été. Elle vient d'un pré à Frangy, donc pas de problème... Sauf que les douanes pourraient la saisir "par mesure de précaution". Si la graine contient un germe qui a été breveté (au hasard par Mosanto), ACTA prévoit de lourdes sanctions.


Des médicaments génériques pourraient aussi être saisis "par mesure de précaution". La contrefaçon, c'est pas bien, mais quand même... Soumettre la vie à des brevets, à un traité négocié sans publicité par les intéressés et imposé aux états, est-ce mieux ?

Commentaires

JLM a dit…
bonjour,
Apparemment personne ne l'a encore breveté:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Zizanie
Quant à l'implantation d'un gène dans un organisme...
Imaginons qu'un hopital ou une maternité,inocule un gène anti-grippe,anti-rougeole chez les bébés.
piégés à vie.
Contre Acta et la main-basse et l'ingérence sur le monde:Ré-acta s'oblige.

Articles les plus consultés