De la vie vers Uranus

Tout à commencé aux confins du système solaire, non loin de Pluton et des planètes naines.

La capsule spatiale orbitait depuis le 27/10/2010, placée là par un mystérieux jmlv. Nous l'avons trouvée sans trop de difficulté grâce aux instructions laissées.


Nous l'avons ouverte, nous avons ramené à la vie un dé à jouer et avons laissé à la place une coccinelle un peu pincée. Quelqu'un viendra-t-il la délivrer ? Nous avons laissé une trace de notre passage sur le carnet de bord déjà bien rempli ! Le précédent trouveur est un étrange Tipolo qui a ouvert cette capsule le 13 juillet 2011.

Nous avons poursuivi notre périple vers Neptune. L'énigme ne nous a pas permis de trouver la ciste N°76139.

A 30 pas à l’ouest de Neptune, coincée contre la branche de lierre, entre les deux troncs.

Nos pas dans l'espace étaient-ils trop grands ? Trop petits ? La capsule avait-elle disparu ? Avait-elle changé d'orbite ? Avions-nous besoin d'une boussole et non simplement du soleil pour nous orienter ? L'attaque des orties neptuniennes nous a contraint à abandonner notre quête.

Nous sommes alors arrivées près d'Uranus. Le propergol commençait à diminuer dangereusement. La nuit allait tomber. Heureusement, la capsule ne fut pas difficile à trouver.


A l'intérieur, un soldat livrait bataille contre une araignée. Le secours populaire était en danger ! Nous l'avons pris sous notre protection. Nous avons ensuite retourné la capsule. L'arachnide s'est échappée dans l'espace. Nous avons placé un pitou-pitou pour tenir compagnie au soldat.

D'autres capsules nous attendent, on peut trouver les indices sur le site cistes.net, ou ici pour le département 91.

Commentaires

JLM a dit…
C'est moins dangereux que d'aller aux champignons ou de faire les poubelles des voisins

Articles les plus consultés