Pierre et la maison hantée

Il était une fois une famille, Madame Dupont, Monsieur Dupont et Pierre Dupont, le fils. Ils revenaient d'un camping. Ils trouvèrent la barrière de leur manoir grande ouverte.

Monsieur Dupont s'est dit :
Oh bizarre, on l'avait bien fermée. Pourtant, elle est ouverte !

La famille est rentrée et ils ont bien fermé la porte. Ils sont allés se coucher. Et là, ils entendirent une voix qui chuchotait "Pierre, Pierre, Pierre..."

Pierre s'est dit : "Mais quelqu'un m'en veut ! J'ai dû faire une bêtise !"
Les parents ont été très choqués d'entendre le nom de leur fils. Ils étaient aussi inquiets.

Comme il y avait du bruit dans la salle à manger, Pierre alla voir. Il retrouva la tête de sa mère coupée. Pierre se dit "Bon alors, je vais sortir". Mais il avait oublié son père. Il vit des petits signaux en morse qui venaient de chez les voisins.
Ils disaient "Pierre vient, ta famille est en danger !".

Pierre est venu chez les voisins. Ils ont tous été contents de savoir que Pierre était en vie. Madame Duchmol, la voisine, lui a demandé ce qui s'était passé. Il a récité que ça faisait du bruit dans la salle à manger, alors il est allé voir et il a retrouvé la tête de sa mère coupée.

Les voisins ont dit "Nous savons que ton père est encore en vie, mais il va falloir que tu le protèges."
- Mais qu'est-ce qu'il faut que je fasse pour protéger mon père ?
- C'est tout simple, il faut juste que tu sonnes l'alarme qui est à côté de la porte pour que ton père se réveille. Pour lui transmettre un message, appuie sur les lettres qu'il faut."



Pierre a couru, il a appuyé sur les lettres. Il a fait tout ce que les voisins lui ont dit.
Le message disait "Viens il y a des fantômes. Va chez les voisins, ils sont réveillés !"

Le père est venu chez les voisins. Comme il était architecte, le jour même, il a demandé à son fils et aux voisins d'aller chercher toutes leurs affaires hyper nécessaires au bonheur et à la santé. Il a demandé à ses maçons de détruire le manoir.

Commentaires

Articles les plus consultés