Le chat du rabbin

Ce week-end, je suis allée voir le Chat du Rabbin avec trois enfants de 8 et 9 ans. Nous avons tous adoré ! Je n'ai pas lu la BD (mais ça ne saurait tarder). Je me suis beaucoup amusée. Certains passages sont très drôles, comme la rencontre avec un journaliste à l'accent très belge et son chien blanc idiot.
Y'a des amis ivoiriens qui m'ont dit qu'ils aimaient beaucoup Tintin au Congo, parce que ça leur rappelle comment les blancs pouvaient être bêtes à cette époque
a dit Joann Sfar lors d'une interview.



Le dessin-animé se regarde à plusieurs niveaux. Les enfants et les adultes n'ont pas réagit au même moment. C'était d'ailleurs assez drôle de voir les plus jeunes se retourner en entendant leurs parents s'esclaffer.

Quelque part, le chat permet de voir la colonisation ou les conflits de religion avec beaucoup de légèreté et de détachement, un peu comme s'il avait des ailes et regardait les hommes de haut.

La rencontre de différentes cultures, les intérêts égocentriques ("il peut faire mon portrait") par rapport aux grands principes ("il est interdit de représenter un être vivant"), il y a plein de choses intéressantes dans ce dessin-animé très riche.

Chacun y trouve son bonheur, à sa portée, en passant un agréable moment. Que demander de plus ?

Commentaires

Lily a dit…
Excellent oui on dirait bien, merci de l'avoir partagé ! :)
Elisabeth a dit…
J'ai lu les deux premiers tomes de la BD ce week-end. Le dessin-animé reprend certains textes, mais les passages plus ou moins réservés aux adultes n'y figurent pas.
JLM a dit…
1-Certains passages sont très drôles, comme la rencontre avec un journaliste à l'accent très belge et son chien blanc idiot.

2-Y'a des amis ivoiriens qui m'ont dit qu'ils aimaient beaucoup Tintin au Congo, parce que ça leur rappelle comment les blancs pouvaient être bêtes à cette époque
note 1-c'est pour ça que l'on a "inventé" la laïcité.
note 2:tous les blancs ne connaissent pas Darwin,certains sont encore bêtes comme des pieds.

Articles les plus consultés