Festicité

Je viens de croiser un bonhomme en culotte courte qui m'a lancé :
Elle était bien la fête, hein !

Il parlait de Festicité. Cette édition 2011 me semblait en effet une grande réussite. Les enfants se sont beaucoup amusés avec l'initiation au cirque par la compagnie L'épate en l'air, au hip hop, par la compagnie Massala, ou l'atelier civisme des petits débrouillards.


Sur le plan personnel, cette fête tombait à point avec la petite victoire remportée jeudi. Les représentants des associations présents à la réunion se sont retrouvés. Nous en avons profité pour faire un détour au troisième étage de l'hôtel, où là-aussi tout le monde avait le sourire aux lèvres.


Je suis sortie de chez moi pour assister à la remise du prix du concours photo vers 13h45 et je suis rentrée à 22h30 après une soirée mémorable animée par la fanfare de la casbah.


Les étourneaux ont remporté les 3ième prix de la catégorie adulte. J'étais sur un petit nuage ! D'une part parce que je ne m'y attendais pas. J'ai reconnu quelques clichés de Pascal ou JM Satto. De plus, j'ai adoré les photos en noir et blanc. J'ai éprouvé une vive émotion en revoyant les pompiers qui sont intervenus lors de l'incendie de la tour décembre.


Ensuite, il existe un fossé entre photographes amateurs et professionnels. Le jury était composé de spécialistes comme ceux d'ImageProdUlis, Acoor Images, et Patrick Galère, photographe au service communication de la mairie des Ulis. J'ai toujours fonctionné en imitant des gens que j'admirais et en suivant leurs conseils. Quel honneur quand l'élève (qui n'a toujours pas pris le temps de résoudre le problème d'Err 99) est reconnu(e) par ses maîtres !

De plus cette photo vient d'une idée un peu saugrenue de prendre une photo par jour, pour voir l'évolution des saisons, savoir quand les feuilles deviennent orange et tombent.

Je n'ai pas assisté aux débats sur "la participation est-elle utile à la démocratie ?", "Quels rôles pour les conseils de quartier ?" ou "Comment dynamiser les instances de participation ?", mais j'ai eu beaucoup d'échos très positifs.
Par exemple, le conseil des résidents étrangers pourrait être l'interlocuteur idéal pour le problème de crèches.

En tous cas, bravo aux organisateurs !

Commentaires

Articles les plus consultés