Petit jeu spécial grève



Depuis le 6 avril dernier, aucun bus des Cars d'Orsay ne roule. Ils sont en grève. Pourquoi ? A défaut d'avoir des infos, des bruits circulent.

- La grève va durer jusqu'au 23 avril !
- Euh, c'est pas jusqu'au 24 plutôt ?
- Je pensais qu'ils décidaient chaque jour pour le lendemain !
- Mais c'est partout en Essonne... pas qu'aux Cars d'Orsay
- Oui mais la SAVAC fonctionne...


Depuis une semaine, les Ulissiens prennent la voiture, utilisent le covoiturage ou marchent, marchent, marchent...



Le matin, les chants des oiseaux sont magnifiques. Hier, je suis passée juste à côté d'une mésange. Quelle surprise aujourd'hui de croiser un écureuil !


Les cars d'Orsay en grève


Pour agrémenter la promenade à travers le parc nord vers la gare RER de Bures, voilà un petit rallye photo. Le but du jeu : retrouver où ces images ont été prises.



Dans la descente vers Bures, en une vingtaine de minutes ce soir, j'ai croisé 15 personnes. Les commentaires ci-dessous ne sont que des retranscriptions de propos entendus...



Mais que fait la mairie ? Ils pourraient au moins mettre des bus de remplacement !





- Bon courage !
- Je viens de Chilly... dure, dure la montée à mon âge !




Ils pourraient au moins mettre des informations. On n'a rien. Même sur internet !




Arrivée à la gare de Bures... 4 trains sur 5 sur la ligne B du RER.



Ma fille ne va plus à la fac depuis la semaine dernière. Il n'y a pas de bus...




J'habite à Bures, d'habitude je prends le 05 pour faire mes courses à Carrefour. Deuxième semaine de grève, ça commence à bien faire...





Au moins, ça nous fait faire du sport...


Commentaires

JLM a dit…
bonjour,
"Heureux,qui comme Ulis,a fait un beau voyage"
PS:J'ai remarqué qu'une photo avait été "censurée" ou évacuée par Daily Motion.
PSS:"Petit jeu spécial grève" ,La vie,l'univers et...le reste.
JLM a dit…
Lutte Ouvrière n°2176 du 16 avril 2010
Sommaire du n°2176
Version imprimable
Envoyer un commentaire
Article précédent
Article suivant
Dans les entreprises
Les Cars d'Orsay (Essonne) : En grève pour les salaires

À la société Les Cars d'Orsay, qui exploite un réseau de transports en commun par bus et par cars entre les communes d'Orsay, Les Ulis, Massy et Bures-sur-Yvette dans l'Essonne, aucun véhicule ne circule depuis mardi 6 avril.

Les 130 grévistes de cette entreprise revendiquent une augmentation de 150 euros pour tous. Ils demandent aussi une amélioration des conditions de travail, qui sont de plus en plus déplorables et mettent en cause la sécurité du personnel et des passagers. Au cours des négociations sur les salaires (NAO), la direction leur a fait « cadeau » de 17 euros brut par mois. Pour les chauffeurs, c'est inacceptable !

La société de cars n'est pas en difficulté. Elle se porte même très bien. D'après les syndicats, elle a réalisé un profit de 21 millions d'euros l'année dernière. Les salariés sont donc convaincus que l'on peut satisfaire leur revendication sans prendre les actionnaires à la gorge.

Cette entreprise appartient au groupe Transdev, qui emploie 46 000 salariés, dont 18 600 en France. Transdev a pour actionnaires principaux la Caisse des dépôts et consignations (70 %) et la RATP (25 %). En juillet 2009, la Caisse des dépôts a annoncé son intention de céder le contrôle de l'entreprise à Veolia Transports. Ce cadeau en faveur d'un grand groupe capitaliste renforce l'idée que l'entreprise est rentable. Mais ces profits sont le fruit du travail des salariés. Aujourd'hui, les chauffeurs des Cars d'Orsay dénoncent leurs salaires insuffisants et ils exigent une plus grande part sur les profits qu'ils créent.

Deux jours avant le début de la grève, cinq bus ont été incendiés une nuit dans le dépôt. Intimidation, provocation ou coïncidence ? En tous les cas cela n'a pas modifié la détermination des grévistes.

Dernièrement, devant le piquet de grève, un dirigeant de Transdev a violemment renversé un militant syndical qui se tenait debout sur une palette et qui a dû être hospitalisé.

Cela n'empêchera pas que la grève continue pour obtenir des salaires un peu plus corrects.

Correspondant LO
Fin de citation.
Il n'y a qu'à demander.
Bonsoir.
Elisabeth a dit…
Merci pour ces précisions. Un militant CGT m'a expliqué la même chose (150 euros) ce midi.

Bon courage aux chauffeurs ! Il faudrait qu'ils viennent expliquer aux Ulissiens la situation. La reprise risque d'être dure sinon.
Anonyme a dit…
Ils ont repris le travail ce matin !

Articles les plus consultés